Etsy s’offre Depop, la place de marché de la génération Z, pour 1,63 milliard de dollars

Etsy, marketplace de référence du “fait main”, a annoncé ce mercredi 2 juin le rachat du spécialiste londonien de la mode d’occasion prisé par les moins de 26 ans Depop. La transaction qui s’élève à 1,63 milliard de dollars devrait être finalisée d’ici à la fin de l’année 2021. Cette acquisition devrait permettre à Esty d’atteindre un public plus jeune et de renforcer sa position sur le marché des vêtements vintage ou d’occasion.

LA PLATEFORME DE LA GÉNÉRATION Z
Fondée en 2011, Depop s’illustre principalement dans la mode de seconde main. Avec ses faux airs de réseau social, cette jeune pousse londonienne est bel et bien une marketplace qui attire les jeunes consommateurs adeptes la mode d’occasion et sensibles aux questions environnementales.

Contrairement à Vinted ou Vestiaires Collective, Depop mise avant tout sur sa communauté composée à environ 90% d’utilisateurs de moins de 26 ans. Il s’agit du 10e site d’achat le plus visité par les consommateurs de la génération Z aux États-Unis, affirme Etsy. “Notre communauté établit de nouvelles tendances en faisant du neuf avec du vieux. Ils viennent chez Depop pour les vêtements, mais restent pour la culture“, explique Maria Raga, PDG de Depop.

650 millions de dollars de chiffre d’affaires
La place de marché recense aujourd’hui une communauté d’environ 30 millions d’utilisateurs enregistrés dans près de 150 pays. Avec ses 4 millions d’acheteurs actifs et ses 2 millions de vendeurs en 2020, ses ventes brutes de marchandises et son chiffre d’affaires se sont élevés respectivement à environ 650 millions de dollars et 70 millions de dollars.

Ce sont d’ailleurs ces chiffres qui ont attiré l’américain Etsy. “Nous apprécions la croissance rapide de Depop et sa base de clients loyaux et engagés“, a ainsi indiqué Rachel Glaser, directrice financière d’Etsy dans un communiqué. Suite à ce rachat, Depop continuera d’avoir son siège social à Londres et fonctionnera de manière autonome en conservant son équipe de direction actuelle. Désormais sous le groupe Etsy, la société espère accélérer le pas dans son développement et se faire une place de choix dans un marché en pleine évolution.

UN MARCHÉ DE L’OCCASION EN PLEIN ESSOR
Les vêtements de seconde main ont le vent en poupe. Après une poussée des ventes durant la pandémie de Covid-19, Etsy, estime désormais que le marché américain des vêtements d’occasion représentera à lui seul 64 milliards de dollars d’ici à 2024.

Porté par une nouvelle génération de consommateurs, très impliqués dans le développement durable et la consommation éthique, le marché de la seconde main devrait même dépasser celui de la “fast-fashion”. En effet, selon Thred Up, le marché des vêtements d’occasion représentera, en 2028, 13 % des achats, quand la fast-fashion ne pèsera que pour 9 %.

Vinted, l’un des grands noms de ce marché, a d’ailleurs récemment bouclé une nouvelle levée de fonds de 250 millions d’euros la valorisant à 3,5 milliards d’euros. De même, Vestiaire Collective, spécialiste des articles de luxe en seconde main a levé 178 millions d’euros auprès du groupe Kering, en mars dernier. Désormais épaulé par Etsy, Depop pourrait bel et bien devenir un concurrent redoutable.

Source

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *